Le Blog

Rencontre avec Manon d’Ambitions Plurielles.

Cela fait maintenant quelques années que nous connaissons Manon. Nous suivions ses posts depuis un moment et avions été sensibles à sa bienveillance et la qualité de ce qu’elle proposait. Et puis un jour, on se lance et on lui écrit. Très rapidement, les impressions se confirment: Manon est une professionnelle en or! 

L’année dernière, nous avons donc eu la grande joie de co-créer avec elle une super school “Valider son idée” pour aider celles qui hésitent à se lancer. Cette année, Manon a accepté d’animer un atelier pour notre communauté. Nous avons donc voulu vous en dire un peu plus sur la douce Manon d’Ambitions Plurielles.

Ton parcours…

Après avoir fait des études universitaires qui me destinaient plutôt vers le social ou l’enseignement, j’ai d’abord travaillé auprès de jeunes en décrochage ou en réinsertion, au sein d’un service dédié de l’Education Nationale.

Après quelques chamboulements de la vie – notamment celui de devenir maman – j’ai décidé de créer ma première entreprise et de travailler de chez moi, pour ne pas avoir à choisir entre mon rôle de mère et de working girl. En 2012, je me suis donc lancée via le statut d’auto-entrepreneure, dans un domaine qui me plaisait : la création d’articles de décoration. N’ayant pas préparé ni anticipé grand chose dans cette nouvelle aventure, je me suis vite retrouvée à jongler entre de nombreuses casquettes telles que créatrice, blogueuse, rédactrice de rubriques travaux manuels pour des magazines, photographe, community manager, organisatrice d’évènements… C’était très énergivore mais je me formais, j’apprenais énormément, à commencer par qui j’étais, ce dont j’avais besoin, quelles étaient mes capacités et ce que je voulais.

Je tombais définitivement amoureuse de cet écosystème qu’est l’entreprenariat, la liberté et les possibilités que cela m’offrait.

Au bout de quelques années, je constatais que je ne trouvais pas mon compte dans cette activité-là, qui au final ne me rapportait pas assez d’argent, qui m’épuisait et qui ne me procurait plus assez de sens.

J’ai donc décidé de faire de l’ensemble de mes expériences une force, en les combinant : En 2015, je créais ma seconde entreprise, Ambitions Plurielles. Sa vocation de départ : accompagner les femmes en quête d’accomplissement sur le plan professionnel, à trouver leur voie. Je commençais alors véritablement à toucher du doigt ma mission de vie…

Tes projets…

Parle-nous d’Ambitions Plurielles ?

Ambitions Plurielles est depuis quelques années un organisme de formation professionnelle et mes formations finançables en tout ou parties. Je m’adresse principalement aux femmes qui veulent créer ou développer leur solo-entreprise de façon durable et responsable. Je propose également une formation pour pouvoir proposer du coaching et je continue d’accompagner des personnes en reconversion professionnelle. La plupart de mes formations ou coachings se déroulent à distance et sont personnalisés pour être au plus près des possibilités et des besoins de mes clientes.

Comment t’es tu fait connaître  ?

Il a fallu faire savoir ce que je faisais et oser me montrer sur les réseaux sociaux, via mon site, créer des liens avec d’autres entrepreneures, contacter des médias… Tout cela s’est fait progressivement, avec une bonne dose de patience et de persévérance !

Tu as écrit un livre, « Ne me définissez pas, je m’en charge ! », est ce que tu peux nous en dire un peu plus ?

C’est un petit manuel d’auto-détermination professionnelle au féminin. Ce livre est devenu incontournable pour moi au bout de plusieurs années de pratique auprès de mon public. J’avais créé des outils, des processus de réflexion et emmagasiné de nombreuses ressources qui étaient utiles et puissantes pour mes clientes. Je les accompagnais de façon individuelle et je ressentais une frustration à ne pas pouvoir mettre tout cela au service du plus grand nombre. Ecrire un livre qui allait tout compiler était donc devenu une solution. Mon but : permettre à encore plus de personnes de travailler sur elles, pour apprendre à mieux se connaître,  à identifier ce qui leur correspond, ce qui les anime et la place qu’elles souhaitent prendre dans le monde du travail pour s’accomplir.

Sa publication est encore récente mais que penses-tu que ce livre apporte à ton activité ?

Ce livre m’a d’abord fait du bien, car c’est un projet ambitieux au bout duquel j’ai réussi à aller seule et qui est source de fierté. Je me dis que je laisserai au moins ça derrière moi. Ensuite, je pense que la sortie d’un livre permet en général d’asseoir sa légitimité et sa notoriété dans un domaine. Il faudrait demander confirmation à ce niveau auprès de mon audience mais en tout cas j’ai de très bons retours, le bouche à oreilles opère et c’est vraiment très gratifiant.

Quels sont tes grands chantiers en ce moment ?

En ce moment je suis en train de me spécialiser dans tout ce qui relève de la responsabilité sociétale des entreprises et de la façon de le transposer aux solo-entreprises. Cela englobe de nombreux sujets auxquels je suis sensible et qui sont autant de vecteurs de développements durables pour les entrepreneures que j’accompagne. 

Ta vision à 5 ans pour Ambitions Plurielles exaucée par une fée 

Difficile de me projeter au delà des 6 mois à venir car je marche beaucoup au feeling, au gré de mes envies, de mes découvertes, et celles-ci grandissent, évoluent régulièrement !

Donc je pense que le coeur de mon activité sera toujours le même car je pense que c’est ma “mission”, mais d’ici là, j’aurais peut-être sorti de nouvelles formations et de nouveaux livres ? Qui sait ?!

 

Toi… 

Quelque chose de toi que peu de gens connaissent ? 

Sur le plan pro, pas grand chose vu ma transparence sur les réseaux. Donc un scoop perso : A ma naissance, j’étais en première page du journal ! C’était un évènement car je suis la première en France à être née par Fécondation In Vitro en clinique privée.

Quel a été le moment le plus difficile de ton parcours entrepreneurial ? 

Lorsque j’ai dû me rendre à l’évidence, quelques années après avoir créé ma première entreprise : celle-ci avait épuisé toutes mes économies et n’était pas viable, elle ne me permettait pas d’avoir un meilleur équilibre pro-perso comme je l’avais cherché au départ puisque je travaillais tout-le-temps. Je devais donc prendre une décision : arrêter.

Le truc qui t’a été le plus utile dans ton aventure pro ?

C’est justement suite à cette période difficile : me faire accompagner et travailler sur moi, sur ce que je possédais comme ressources, ce qui m’animait vraiment et qui allait être utile aux gens. A partir de là, j’ai pu transformer cette difficulté en une force et une détermination qui me porte encore aujourd’hui.

Un regret ?

Ne pas avoir plus préparé en amont mon premier projet de création d’entreprise… Mais en même temps, cet échec m’a tellement appris et servi pour la suite que c’est difficile de le voir comme un regret.

Que dirais tu à toutes celles qui veulent faire bouger les lignes ? 

Je leur dirais d’oser le faire à leur façon. Le monde a besoin que les lignes bougent mais de façons différentes, en partant d’où l’on est, avec ce que l’on a et ce qui nous fait vibrer. Le reste est déjà fait, inutile de faire du copier coller. Apprendre à se connaître, à se questionner sur ce que l’on veut être, quel impact on veut avoir est donc la clé.

Si tu pouvais dire merci à quelqu’un ?

Merci à ma fille et à mon mari qui me supportent* au quotidien, moi et toutes mes aventures entrepreneuriales !

* supporter au sens positif !

 

Et sinon…

T’écoutes quoi pour te donner la pêche le matin?

Tout dépend de mon humeur, parfois un peu de jazz ou bien des sons plus dynamiques du genre “This girl is on fire” d’Alicia Keys !

Dieu a créé la femme, tu aurais créé quoi ?

Probablement une approche d’accompagnement qui m’est propre, une combinaison de techniques de coaching, de pédagogies alternatives, le tout teinté de ma personnalité… ? 

Un rêve à réaliser ?

J’apprécie déjà tellement la vie que j’ai que je rêve juste de pouvoir continuer à faire ce que j’aime, à être utile aux autres et à apporter ma contribution, à être entourée de personnes que j’aime et à continuer à explorer le monde avec elles.

Ton livre de chevet ?

C’est plutôt un magazine : Femmes Ici et Ailleurs, qui est magnifique de part ses photos et ses articles, qui met en lumière des femmes agissantes de divers horizons. Une pépite très inspirante !

Merci Manon!

 

Si des lecteurs veulent te suivre:

Site internet : www.ambitionsplurielles.comSur les réseaux sociaux: Facebook, Instagram, Twitter, Linkedin

Tu as aimé cet article ? Abonne-toi !

Articles et news en avant-première !
je m'abonne !
close-image
Focus 123 L-start Tiercé gagnant d'un site qui vendfocus125-se-former pour augmenter son chiffre d'affaire-l-start