Le Blog

Des revenus passifs, ça vous tente ?

Au fait c’est quoi des revenus passifs ?

Si vous pensez que c’est de pouvoir gagner de l’argent sans travailler vous avez tout faux ! Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas s’intéresser au sujet.

Savez-vous quelle est la première ressource dont vous disposez en tant qu’entrepreneure ?  Votre temps !

Mais cette ressource est également une contrainte dans la mesure où ce temps est limité. Ceci est particulièrement vrai pour toutes les activités où l’on a tendance à “vendre son temps” sous forme de rendez-vous (du coiffeur à l’osteo ) ou de prestation de conseil facturée à l’heure (alors qu’il faudrait vendre son savoir faire  mais c’est un autre débat !). On voit souvent des entrepreneures nous dire : je n’arrive plus à developper mon chiffre d’affaires car je n’ai plus de temps disponible, “ça ne rentre pas ” !

C’est également vrai quand on a une activité purement commerciale ou quand on fabrique et vend ses produits, les journées ne sont pas extensibles à l’infini !

C’est là qu’intervient tout l’intérêt de la notion de revenus passifs, c’est-à-dire des revenus qui s’obtiennent sans s’en occuper activement. Comme je le disais plus haut, le principe du revenu passif n’est pas de gagner de l’argent sans rien faire du tout, mais de fournir un travail sur le court terme, en vue de créer un produit ou service, qui pourra être automatisé, externalisé pour générer des revenus récurrents, sans quasiment aucune action de votre part.

Cela vous fait rêver mais vous ne voyez pas comment cela peut s’appliquer à vous ? On vous explique en exemples :

Si vous êtes entrepreneure, vous avez certainement entendu parler de l’affiliation.

Ce système permet de recommander les produits ou services d’une entreprise dans sa propre communication et de toucher un pourcentage sur les ventes générées par ce canal.

Pendant longtemps l’affiliation était synonyme de blog, mais si ce n’est pas votre format de prédilection, vous pouvez tout à fait faire de l’affiliation sur vos réseaux sociaux, avec une chaine vidéo Youtube ou votre podcast !

Facile à mettre en place, l’affiliation nécessite cependant que vous ayez déjà une belle communauté pour intéresser des partenaires.

Avez-vous pensé à la formation en ligne ?

C’est une excellente source de revenus passifs pour les entrepreneurs et pas besoin d’être prof pour s’y mettre !

Déterminez quel savoir ou savoir-faire, connexe à votre activité, pourrait intéresser des clients potentiels, par exemple :

  • Un photographe pourrait proposer une formation pour retoucher des photos
  • Une prof de yoga des séances video pour apprendre à méditer
  • Une créatrice de bijoux, une formation pour réaliser un bijou simple soi même
  • Une wedding planner des tutos de décoration florale

Et comme vous le voyez cela ne s’adresse pas qu’à des activités de services !

Nos astuces pour en faire une vraie source de revenus passifs :

  • Choisissez un sujet que vous maitrisez vraiment et qui vous plait. Le but est de pouvoir produire ce contenu relativement rapidement et sans trop d’effort
  • Veillez à produire des contenus qui ne vieillissent pas trop vite ! On évitera les formations contenant des informations légales ou réglementaires qui se périment trop vite
  • Testez votre formation sur des plateformes comme Udemy ou Podia, qui s’occuperont des aspects techniques et commerciaux

NB : la formation en ligne est pour beaucoup d’entre vous bien plus que des revenus passifs. Dans ce cas n’hésitez pas à devenir organisme de formation, pour que vos clients puissent faire prendre en charge financièrement les formations que vous vendez !

C’est le thème de notre Atelier du mois, découvrez-le ici !

D’autres exemples de revenus passifs :

  • Les abonnements, formule idéale pour celles dont le métier est de vendre des produits ou services. On peut les décliner à l’infini, de la box mensuelle autour du bien etre
  • La vente sur des plateformes en ligne de produits digitaux, photos, graphisme, plugins etc. Réservé à celles dont c’est la compétence, les revenus sont fonctions de la notoriété de la plateforme (pour les photos Fotolia, Shutterstock ; pour le graphisme ou les applications Envato Market, Theme Forest)
  • Un peu dans le même esprit, la vente d’ebook est également possible
  • Le droppshipping, on en parle beaucoup sans toujours savoir à quoi ça correspond ! C’est en fait le fait de vendre sur votre site e-commerce les produits d’un autre fournisseur en lui servant uniquement de vitrine (et en prenant une marge). Vous n’avez pas les produits en stock et vous transmettez simplement la commande. Le dropshipping a fait récemment l’objet de nombreuses polémiques, comme toujours, il vous revient de respecter une certaine éthique comme dans tout business !
  • La publicité en ligne (Google Ads)

Comme vous le voyez il existe beaucoup de solutions qui s’adaptent à tous les types d’activité .

Pour terminer une petite anecdote en forme de clin d’oeil :

En 2016 deux entrepreneures se rencontrent, elles ont chacune leur business qu’elles sont en train de développer. L’une d’entre elles propose alors de mettre en place une page web avec des outils destinés aux femmes entrepreneures, ce qui leur permettrait de générer ces fameux revenus passifs puisqu’une fois la page créée, le « business roulerait tout seul ».

La suite vous la connaissez puisque vous lisez cet article ;-)… La page web qui roule toute seule est devenue un business à part entière, avec une offre complète au service de femmes qu’on adore accompagner  et on ne regrette pas !

Et vous, quels sont les revenus passifs que vous pourriez décidé de développer ?

Tu as aimé cet article ? Abonne-toi !

Articles et news en avant-première !
je m'abonne !
close-image
focus 126 Pourquoi est ce si difficile d entreprendre seule by L-startfocus128 pourquoi votre prospection commerciale ne fonctionne pas par L-start