Le Blog

Comment construire un pitch irrésistible!

Il y a 3 ans, motivée par Sophie, je me suis retrouvée inscrite à un concours de pitch lors d’un évènement de networking à Londres. Si j’avais l’habitude de me présenter et de présenter mes activités, le fait de me retrouver à participer à un concours (moi qui déteste cela) m’a brutalement mis une pression terrible sur les épaules !

Je savais que le public serait composé majoritairement de jeunes femmes fraichement sorties d’école de commerce, de start-uppeuses ayant déjà rodé leur discours et en tant que représentante de L-start, je ne pouvais pas me permettre de faire une prestation médiocre (rires) !!!

Il fallait donc que je concocte LE pitch irrésistible, et je dois vous avouer que j’ai chiffonné quelques feuilles de papier ! Le jour J, j’ai hésité un instant à avoir la grippe, j’avais le trac comme je ne l’avais pas eu depuis longtemps…

Et pourtant j’avais vraiment bossé, j’avais revu les bases du pitch, les qualités d’un bon pitch, les astuces à utiliser…

D’ailleurs vous pouvez en juger par vous même, je partage volontiers avec vous :

  1. Au fait c’est quoi un pitch ?

A l’origine le pitch s’utilise dans le monde du spectacle comme nous le dit Wikipedia : « Un pitch est la synthèse d’un récit, d’une œuvre, à travers une phrase ou un petit paragraphe synthétique. C’est l’argument, le ressort dramatique, ou encore l’accroche, destinée à présenter son projet et à vendre un script. Il doit donc constituer une accroche courte et efficace du projet, afin d’inciter le producteur à proposer un rendez-vous à l’auteur ou à signer rapidement une option afin de bloquer les droits du projet. »

Le terme a été étendu au monde de l’entrepreneuriat, notamment pour présenter son projet à des investisseurs, le but étant de générer leur intérêt en un temps très réduit, à savoir un trajet en ascenseur (d’où le terme elevator pitch)

Aujourd’hui, les occasions de pitcher sont nombreuses, certaines restent très formelles, notamment si vous voulez lever des fonds, mais vous pouvez aussi sortir votre pitch lors d’un diner (la fameuse question : tu fais quoi dans la vie ?), d’un évènement networking, d’un salon, etc.

Le pitch qui était avant quasiment exclusivement oral et en présentiel, devient également écrit, ou en format video.

  1. Les qualités d’un bon pitch

  • Concis : le pitch selon les circonstances dure de 1 à 15 minutes. Dans ce laps de temps il faut en dire suffisamment pour intéresser votre interlocuteur et l’inciter à vous poser des questions
  • Adapté à l’interlocuteur : on ne pitche évidemment pas de la même façon devant un jury d’incubateur qu’au gouter d’anniversaire de Gaspard !
  • Mémorable : vous devez être la personne dont votre interlocuteur doit se souvenir à la fin de la journée. Et si ce que vous avez à vendre ne le concerne pas ? raison de plus ! on ne pitche jamais pour vendre !
  • Simple : on bannit tout jargon, votre grand mère doit pouvoir comprendre votre pitch
  • Cohérent : il ne faut pas chercher à tout dire dans un pitch sous peine de faire coexister des phrases décousues
  • Fluide : ne faites pas écrire votre pitch par quelqu’un d’autre que vous ! vous devez le glisser sans peine et ne pas le réciter.
  1. Les astuces

  • Soignez l’accroche :
    Vous avez surement déjà regardé des TED ? ils commencent invariablement par une histoire, une situation un peu décalée par rapport au thème traité.
    Ex : je suis la co-fondatrice de L-start mais j’avais prévu de commencer par parler du surnom « petite sœur utile » que me donnait ma sœur.
    Si vous devez faire un pitch particulièrement court, optez pour une phrase simple mais surprenante. Je me souviens d’un commercial qui se présentait en disant « je m’appelle Frédéric Dupont et j’aime faire la vaisselle »

 

  • Utilisez l’émotion :
    C’est elle qui fera qu’on se souviendra de vous ! Faites sourire, faites rêver, taquinez l’imagination de votre interlocuteur !
    Si vous pitchez pour lever des fonds, dites-vous qu’une avalanche de chiffres n’impressionnera personne. Il vaut mieux en choisir un seul et expliquer pourquoi c’est ce chiffre-là qui est important.

 

  • Ne dites pas tout !
    Vous avez très peu de temps pour le pitch a proprement parlé, mais un bon pitch est celui qui se transforme en discussion !
    Pensez à votre série préférée sur Netflix, pourquoi avez-vous cette envie irrépressible de cliquer sur le bouton « Voir l’épisode suivant » ? Parce que vous voulez en savoir plus !
    Le pitch c’est la même chose ! Votre interlocuteur doit avoir compris que vous êtes quelqu’un d’intéressant, voire de passionnant et il va vouloir que vous lui en disiez plus !

 

  • Mais dites l’essentiel !
    Qui êtes-vous ? a qui vous adressez-vous ? A quel besoin/problématique répondez-vous ?

 

  • Soyez souriante et charismatique
    Si vous êtes passionnée par ce que vous faites montrez votre enthousiasme mais aussi votre empathie. Il faut embarquer votre interlocuteur pour quelques minutes dans votre univers !

Forte de tous ces bons conseils, j’y suis allée.

et bref à ma grande surprise, j’ai gagné.

Dominique

Alors prête à pitcher à votre tour ?

Exclusif : Maitriser l’art du pitch est l’atelier du mois réservé aux membres ! Pendant 60 minutes, notre experte Virginie vous explique comment vous y prendre et illustre avec deux de nos membres qui se sont prêtées au jeu.

Pour découvrir tous les ateliers de L-start, guettez la réouverture prochaine du Membership en rejoignant notre liste VIP !

Tu as aimé cet article ? Abonne-toi !

Articles et news en avant-première !
je m'abonne !
close-image
l-start-focus-144--marre-de-bricolerL-start Buddy vous avez dit buddy focus 146