Il était une fois… le storytelling

 In Communication, Entreprenariat

Si je te raconte l’histoire de deux ados qui dans un garage vont lancer Apple, ça te parle ? Et ce petit pharmacien qui en voulant créer un nouveau médicament va en réalité inventer la boisson gazeuse la plus consommée dans le monde, ça te fait rêver ? Alors bienvenue dans le monde fabuleux du storytelling ou comment faire passer un message de manière mémorable et remarquable.

Tu te dis que le storytelling est réservé aux multinationales ? Et non! Le storytelling c’est au contraire l’arme redoutable à dégainer illico quand justement nous n’avons pas le PIB des Emirats à investir en communication.

Alors un peu de méthode et hop on se rend inoubliable !

  1. Un peu de théorie

Le storytelling c’est l’art de raconter des histoires pour faire passer un message de manière à convaincre et à marquer un auditoire. On ne va pas se mentir, la technique est vieille comme le monde ! Si je te dis que « Rien ne sert de courir, il faut partir à point » je suis certaine que ça te dit quelque chose. En effet Monsieur de la Fontaine était déjà à son époque très habile dans le storytelling.

Maintenant que tout le monde voit de quoi on parle, on passe à l’étape 2 : comment créer une histoire captivante pour ton business ?

  1. A qui t’adresses-tu ?

Pas de mystère pour écrire une histoire à succès, il faut savoir qui nous souhaitons séduire. Ce point est capital car il va permettre de déterminer les éléments clé du récit : le champ lexical à utiliser, les émotions à déclencher et le ton à adopter. N’hésite pas à approfondir ce point : est-ce que je m’adresse à une femme, quelle fourchette d’âge, quelle est sa situation familiale, est-elle urbaine ou rurale etc….

  1. Le message

Que veux-tu qu’ils ressortent de ton histoire ? Quelles sont les valeurs que tu veux que l’on retienne ? Quelle image souhaites-tu transmettre ?

Je te donne un exemple ? Tournons-nous vers les maitres du storytelling : Michel & Augustin.

Leur histoire celle de deux copains turbulents qui se sont rencontrés sur les bancs de l’école. Dans leur cuisine ils ont créé des gâteaux gourmands avec des produits sains. Ils nous racontent qu’ «  ils rechignaient à l’idée d’avoir besoin d’un diplôme de chimie pour comprendre les ingrédients sur les paquets de gâteaux. » et qu’ « ils avaient envie de créer une marque sympa et décalée »

Tu vois l’esprit ? Si on décode ils nous racontent que si toi aussi si tu es gourmande, rigolote et que tu as envie de ne pas manger n’importe quoi : la marque Michel & Augutin est faite pour toi et ça marche ! En 2004 ils créent leur PME et en 2016 ils affichaient 50 millions de CA !

Si tu as envie de voir comment on pousse le concept du storytelling, file sur leur site et inspire-toi !

  1. Ta belle histoire

Maintenant que tu sais à qui tu t’adresses et ce que tu veux raconter : prends ton plus joli stylo et lance-toi.

Pour créer une chouette histoire, il te faut en général un problème, différents échecs pour résoudre ce problème, la solution et le happy end.

Prenons la storytelling de l’office de tourisme de Bourg en Gironde. Tu vas voir comment avec un petit budget on peut générer plus de 22k de vues!

On décrypte :

1/ Le problème « oooups c’est l’anniversaire de ma très chère épouse »

2/ Le héros se remémore tous les cadeaux offerts ces dernières années (heuuu pas de quoi être fier)

3/ Solution : un week end romantique à Bourg

4/ Happy End : la très chère épouse est aux anges !

Tu vois ce n’est pas sorcier.

  1. Les ingrédients d’un storytelling réussi
  • Le héros

En général, c’est le fondateur de l’entreprise ou le client mais cela peut être aussi la grand-mère du fondateur de l’entreprise, un artisan qui travaille sur le produit avec des techniques ancestrales, voir même un adorable chaton. N’hésite pas à préciser ses traits de caractères : ses qualités, ses défauts, son histoire… . Ce qui est important c’est que ton lecteur puisse se retrouver dans ton héros.

  • L’émotion

Il faut que tu arrives à transmettre un maximum d’émotions à ton lecteur : par exemple l’espoir, la frustration, la colère, la joie, l’amour. Petite astuce avant de te lancer dans l’écriture de ton storytelling, fais des listes de mots qui reprennent les sensations que tu souhaites transmettre. Ces champs lexicaux vont t’aider ensuite tout au long de ta rédaction.

  • Ta touche

Ajoute une pincée de sel en fonction de l’image que tu as envie de transmettre. Tu peux donner une note humoristique à ton histoire avec un ton un peu décalé ou bien travailler sur une approche plus pédagogique avec côté plus enfantin. Pour t’éclairer jette un œil sur cette vidéo du Crédit Agricole qui reprend un code à la fois enfantin et pédagogique.

Alors maintenant que tu maîtrises les bases du storytelling, rends-toi sur notre page Facebook et raconte-nous ton histoire, dis-nous quelles sont tes doutes, tes difficultés ou les questions que tu te poses. On pourra faire un article pour répondre à toutes les questions !

Ne manque pas les prochains articles de Chloé, abonne-toi à ses Trucs et Astuces !

Tu as aimé ? Clique sur Pin it pour enregistrer l’article dans Pinterest !

Un commentaire, une suggestion ? rendez-vous sur la page Facebook !

Il était une fois… le storytelling by L-start
Recent Posts
Tu as aimé cet article ?
Sois sûre de ne pas manquer les prochains en t'abonnant à la L-news !
Oui je m'abonne !
Pas cette fois-ci !
close-link
Les créatrices by A&K, experience crowdfunding