Paroles d’experte ! SEO – SEA : entre les deux mon cœur balance …

 In Conseil d'expertes, Entreprenariat

Lorsqu’on se lance sur le web, c’est souvent avec un site Internet. Afin que ce site soit rentable, il faut bien sûr qu’il soit pensé pour répondre au besoin de l’internaute, mais il faut aussi qu’il puisse l’attirer, ce fameux internaute et c’est l’objectif du référencement !

Vous en avez bien conscience, mais entre payant et naturel, vous ne savez pas dans quel panier mettre vos œufs ? On vous aide à y voir plus clair !

Le référencement payant, c’est quoi ?

Google AdWords, liens sponsorisés, achat de mots-clés, search engine advertising : tous ces termes désignent l’outil de publicité de Google. Ce système fonctionne de la façon suivante : on sélectionne des mots-clés sur lesquels on souhaite que Google affiche nos annonces. On définit une enchère que l’on est prête à payer pour recevoir un visiteur qui a cliqué sur nos mots-clés (chaque mot-clé peut avoir sa propre enchère), et on paye « au clic », c’est-à-dire quand un internaute clique sur notre annonce.
Les annonces sont plus visibles que les résultats naturels, puisqu’elles s’affichent en haut des pages de résultat, avec la mention « Annonce ».

Comment savoir combien ça va me coûter ?

Bonne nouvelle, pour vous l’entrepreneuse qui ne voulez pas brûler tout votre cash tout de suite : c’est vous qui décidez de ce que ça vous coûte !
Les dépenses se gèrent grâce à un budget quotidien, qui peut être dispatché entre vos différentes campagnes. Vous avez un restaurant avec terrasse ? Les jours de pluie, réduisez le budget de votre campagne qui cible les chercheurs de « resto avec terrasse », et augmentez celui de la campagne qui présente votre gamme de thés.
Si vous déléguez la gestion de vos campagnes AdWords à un prestataire, comptez plusieurs centaines d’euros pour la mise en place, et un forfait mensuel pour le suivi et l’optimisation.

Oui mais moi je n’ai pas envie de payer pour avoir des visiteurs !

Pas de problème : le référencement naturel existe aussi, et s’il coûte beaucoup d’énergie, pas besoin de payer Google.
Le référencement naturel, c’est travailler son site de façon à ce que Google le comprenne bien et le perçoive comme qualitatif. L’objectif : qu’il place les pages de votre site le plus haut possible sur les mots-clés tapés par vos prospects.
Ce travail impacte plusieurs aspects de votre site :

  • La technique
  • La présence de mots-clés aux emplacements pertinents
  • La publication de contenus réguliers
  • Le partage de vos pages sur les autres sites et les réseaux sociaux

Le référencement naturel est un travail de longue haleine, qui met souvent plusieurs mois à porter ses fruits. Il doit se baser sur une stratégie, un plan d’actions, révisés en permanence en fonction des mises à jour de l’algorithme de Google, de la concurrence ainsi que des résultats observés suite aux actions précédentes.

Est-ce que je peux faire autre chose pour apparaître dans les résultats ?

Oui ! Aujourd’hui, les pages de résultats n’ont plus rien à voir avec ce qu’elles étaient il y a 10 ans. Le changement majeur, c’est que Google ne se contente plus de lister les sites qui répondent à la recherche de l’internaute. Il lui propose directement des informations. Parfois, l’internaute n’a pas besoin de cliquer sur un site pour avoir de l’info : elle lui est affichée sur la page de résultats.
Quelques exemples :

  • Sur les recherches localisées, comme « restaurant marseille », un « bloc local » apparaît avec une carte et un « top 3 » pour lequel il affiche le nom de l’établissement, les coordonnées
  • Sur certaines recherches, il affiche un bloc avec des images
  • On voit parfois apparaître en haut des résultats des vidéos Youtube (qui appartient à Google)
  • Des infos type météo, convertisseur de devises
  • Le knowledge graph a également fait son apparition : c’est le bloc qui s’affiche à droite quand vous cherchez une ville, une personnalité – il tire une majorité des informations de Wikipedia

Vous pouvez travailler pour que vos données s’affichent à ces emplacements.
Finalement, le naturel et le payant sont deux leviers d’acquisition de trafic très différents, mais complémentaires. Petite récap avec les « glop » et « pas glop » de chacun :

SEO - SEA

En résumé, l’idéal est de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier, et travailler les deux en parallèle, puis exploiter au maximum les statistiques de l’un pour optimiser l’autre.
Toutefois, en démarrage d’activité, il est possible que vous deviez choisir de concentrer votre effort d’un côté plutôt que de l’autre. La décision devra dépendre de vos objectifs :

  • Votre opération est ponctuelle ?
  • Vous avez besoin de résultats rapides pour montrer du chiffre d’affaires à vos investisseurs ?
  • Vous n’avez pas de contenus à publier ?
    • Mettez en place des campagnes AdWords, et optimisez-les en continu pour baisser vos coûts et maximiser votre transformation
  • Vous visez le long-terme et avez la patience d’attendre que vos actions se traduisent en visite ?
  • Vous pensez pouvoir générer un maximum de contenus rapidement ?
  • Votre budget est limité, et vous souhaitez éviter des dépenses « publicitaires » ?
    • Réfléchissez à une stratégie SEO, déployez vos actions et apprenez à bien utiliser les outils d’Analytics pour pouvoir évaluer votre efficacité et réajuster votre roadmap

      Marion Giroudon, L-experte Webmarketing, propose ses services en tant que consultante et formatrice, avec la certification Google AdWords. Elle accompagne des clients d’horizons variés sur leur stratégie webmarketing. Dans un objectif fort de ROI, Marion les aide à augmenter leur trafic qualifié et la rentabilité de leur site web. Découvrez tous ses conseils sur http://adopteinternet.com/blog/.

Pour ne pas manquer les prochains articles de Chloé, abonne-toi à ses Trucs et Astuces !

Recent Posts
Tu as aimé cet article ?
Sois sûre de ne pas manquer les prochains en t'abonnant à la L-news !
Oui je m'abonne !
Pas cette fois-ci !
close-link
NéoSensuelleParticiper à des salons ?