Se lancer en tant que salariée, bonne ou mauvaise idée?

 In Entreprenariat, Motivation, Non classé, Organisation

Vous êtes graphique designer et vous ne vous sentez plus en phase avec la politique de votre agence ? Cela fait quelques mois que votre statut de salariée vous pèse, les réunions interminables au bureau, les blagues lourdes de Thomas de l’informatique, la course pour attraper le métro et arriver à l’heure à la crèche ? Vous êtes de plus en plus convaincue que le statut de freelance est pour vous ? Vous aimez votre métier mais plus la manière de le faire ?

Vous avez très envie de vous mettre à votre compte mais se lancer représente un risque notamment financier qui vous effraie ! Et si mener de front salariat et entrepreneuriat dans un premier temps pouvait être la sécurité qui vous manque ? Alors bonne ou mauvaise idée ?

Les avantages

1. La sécurité

Laisser son emploi pour se lancer est effrayant et risqué ! Si certaines ont la responsabilité d’une famille, d’autres souhaitent conserver leur indépendance financière pour assumer leur choix. C’est certainement un des aspects les plus bloquants pour beaucoup d’entrepreneures : les implications financières. En se lançant, on renonce à un salaire et on investit pour être en mesure de vendre sereinement (achat matériel, matière première, formation…). La perte financière est donc double dans un premier temps.
Conserver son poste est donc une façon de se protéger en s’assurant un revenu pour construire plus sereinement.

2. Bénéficier des ressources de l’entreprise.

On en parle moins mais c’est une réalité. Conserver son emploi vous permet de profiter des ressources de l’entreprise au profit de votre nouveau projet. Attention, l’idée n’est pas de dévaliser le stock de post-it et pochettes de votre agence ou emprunter l’imprimante tous les weekends 😉 mais plutôt de profiter de l’écosystème. Votre projet ressemblera peut être a ce que vous faites aujourd’hui, vous allez donc pouvoir échanger pour affiner votre projet : vos collègues, les clients. Peut-être aussi aurez-vous l’occasion de réseauter et faire connaitre votre projet. En appartenant à une entité vous avez accès gratuitement à un environnement qu’il sera plus difficile de toucher quand vous serez seule. Vous pourrez constituer alors une première base de prospects, affiner votre proposition de valeur et la confronter.

Les inconvénients.

1/ Le temps.

C’est la contrainte la plus évidente… Si vous travaillez à temps plein, vous aurez moins de temps pour vous consacrer à la construction et au développement de votre activité. Il faudra alors consacrer vos soirées et vos weekends à votre projet. Au-delà de la fatigue, pas facile de rencontrer les autorités pour déposer un statut ou rencontrer un prospect un dimanche… Cela ralentira forcement vos avancées.
Astuce : pourquoi ne pas envisager un temps partiel pour faire la transition en douceur ?

« Astuce : pourquoi ne pas envisager un temps partiel pour faire la transition en douceur ?

2/ Votre efficacité

Inconsciemment votre projet va être relayé au second plan dans votre quotidien. Votre conscience professionnelle et vos impératifs personnels vont faire passer votre projet au rang de « passe-temps ». Vous serez probablement moins « habitée » par votre projet et votre efficacité et votre motivation en souffriront. Ce filet de sécurité vous freinera donc mentalement dans votre investissement mental !ailler sur votre projet

« Astuce : fixez-vous des plages horaires précises pour travailler sur votre projet, comme s’il s’agissait de réunions incontournables

3/ Impact sur votre emploi

Travailler sur votre projet peut également avoir un impact négatif sur votre performance dans votre emploi. Distrait ou fatigue par une nuit de travail, vous ne pourrez plus être la professionnelle qui vous pousse aujourd’hui à vous lancer. Alors même si l’idée est de partir un jour, il ne faudrait pas ternir votre image auprès de votre agence ou de futurs clients ! Cela pourrait même conduire plus vite que vous ne le pensez à perdre ce filet de sécurité !

« Conseil 1: il est toujours préférable de jouer franc-jeu et d’avertir vos supérieurs de votre désir de vous mettre à votre compte, garder de bonnes relations est primordial, qui sait vous aurez peut etre un jour besoin d’eux !

«Conseil 2: pensez à vérifier en détail votre contrat de travail pour vous assurer qu’il ne contient pas une clause vous interdisant d’effectuer une autre activité ou une clause de non-concurrence

4/ Impact sur votre vie personnelle

L’entrepreneuriat est un marathon et la phase de lancement n’est que l’introduction. Vous pourrez certainement jongler un temps entre votre activité, votre boulot et votre vie de famille. Mais à quel prix ? Votre vie familiale et personnelle peut en souffrir. En effet, votre seul temps pour faire avancer votre activité sera votre temps libre. Quand soufflerez-vous ? Boosterez votre créativité ? Passerez-vous du temps avec les amis et la famille? Votre entourage et leur soutien sera dans ce marathon un élément clé dans votre réussite. Ne le négligez pas.

Alors que faire ?

Il y a des pour et des contre évidents à mener les deux de front. Se lancer en étant salarie est une bonne idée dans les phases de validation de l’idée et de business plan. Cela permettra en effet de mesurer le risque et de se lancer mieux armée ! Ensuite lancez-vous en vous faisant accompagner pour aller plus vite et devenir autonome financièrement le plus rapidement possible. Votre motivation sera boostée, votre capacité de travail au maximum et ainsi conseillée vous pourrez faire ce que vous aimez selon vos valeurs !

Il existe également un dispositif de congés pour création ou reprise d’entreprise, accessible sous condition, qui vous permet de retrouver votre emploi si finalement

Ne manque pas nos prochains articles, abonne-toi à la L-news !

Tu as aimé ? Clique sur Pin it pour enregistrer l’article dans Pinterest !

Un commentaire, une suggestion ? rendez-vous sur la page Facebook !

focus l-start se lancer comme salariee bonne ou mauvaise idee
Recent Posts
Tu as aimé cet article ?
Sois sûre de ne pas manquer les prochains en t'abonnant à la L-news !
Oui je m'abonne !
Pas cette fois-ci !
close-link