Le Blog

Rencontre inspirante avec l’équipe de l’association Mad’EMoiselle

Pour cette édition 2020 de « La journée des droits des femmes », nous avons voulu donner la parole à celles qui œuvrent au quotidien pour faire valoir le droit des femmes, un droit évident et pourtant tous les jours malmené: celui d’être en sécurité.

Nous sommes allées à la rencontre des 4 co-fondatrices de l’association Mad’Emoiselle, une association animée par  quatre jeunes filles déterminées, étudiantes à l’EM  Strasbourg.

Belle rencontre!

L’histoire…

Nous sommes 4 étudiantes: Lisa, Eva, Aliénor et Romane et nous avons crée l’association Mad’EMoiselle dans le but de lutter contre le harcèlement sexiste dans les espaces publics à travers des actions de sensibilisation et de prévention.
A Strasbourg, nous sommes actuellement en train d’implanter notre cocktail fictif #sosmademoiselle dans les bars et boîtes de nuit partenaires. Si une femme se sent menacée ou mal à l’aise, il lui suffit de demander un « Mademoiselle » au bar pour que le personnel se charge de lui appeler un taxi ? ou la mette en sécurité.

Nous avons aussi d’autres projets en cours de réflexion comme une campagne d’affiches sur les campus de la ville de Strasbourg.

Vos projets…

Parlez-nous de votre association ?
L’association est née d’une opportunité offerte par l’école dont nous faisons toute partie, l’EM Strasbourg, de mener un projet associatif ou entrepreneurial lors de la deuxième année de notre diplôme. Nous souhaitions changer les choses localement pour une cause qui nous concerne toutes : l’insécurité des femmes dans les espaces publics. A la vue des statistiques affolantes concernant ce sujet et nos expériences personnelles, nous avons décidé de créer l’association Mad’EMoiselle.

Quels sont vos grands chantiers en ce moment ?
Implanter et asseoir le concept SOS Mademoiselle dans l’agglomération de Strasbourg en augmentant le nombre de partenaires (bars, lieux publics, médias locaux et nationaux) puis dans les mois à venir, l’étendre dans la région Grand Est.

Comment vous êtes-vous fait connaitre ?
Une cliente d’un de nos bars partenaires a partagé l’affiche explicative apposée dans les sanitaires féminins sur Facebook et sa publication a été partagé énormément de fois dont un partage sur un groupe fermé réunissant beaucoup d’étudiants strasbourgeois. Grâce au « buzz » de cette publication, notre projet a été rapidement repéré par les médias (presse, radios, etc).
En règle générale, Instagram est notre moyen de communication principal. Nous sommes aussi présentes sur FacebookTwitterLinkedIn et via notre site.

Qu’est-ce que ce projet vous apporte ?
Il nous permet d’avoir un impact direct sur notre environnement proche et d’apporter des solutions à l’insécurité des femmes à notre échelle, phénomène qui nous a toutes touché de près ou de loin.

Votre vision à 5 ans exaucée par une fée
Que notre association n’ait plus de raison d’être! Que nous ayons réussi avec le concept SOS Mademoiselle à changer les comportements et à faire des espaces publics un environnement sécurisée pour les femmes.

Vous…

Quelque chose de toi que peu de gens connaissent ?
Lisa: Mes goûts musicaux sont très éclectiques: je peux écouter du rock le matin, du rap US l’après-midi et du jazz ou du classique le soir, sans problème !

Eva : Ma passion pour les tatouages et les concerts

Quel a été le moment le meilleur de ton parcours entrepreneurial ?
Eva : Recevoir tous ces messages de soutien quand notre projet a décollé. On ne s’y attendait vraiment pas et c’est une des meilleures sensations après tous les efforts et l’énergie que nous avons mis dans la création de l’asso et du projet.

Romane: Le meilleur moment, nous le vivons maintenant, c’est de voir l’ampleur que prend le projet et les retours que nous avons. De plus en plus de gens nous suivent sur les réseaux et nous félicitent pour nos projets. On ne s’attendait pas à un soutien si fort.

Le truc qui t’a été le plus utile dans ton aventure pro ?
Lisa: La motivation

Aliénor : La persévérance. Nous sommes passées par des phases compliquées, où nous avons remis en cause notre travail, mais nous avons réussi à nous remotiver et à continuer. Aujourd’hui, tout ce qu’il se passe autour de notre projet #sosmademoiselle, dépasse toutes mes attentes.

Eva : Ma patience.

Romane: Être un groupe de copines. Le chemin n’était pas toujours facile, on a eu des moments où on y arrivait pas forcément mais on a pu s’entraider et s’encourager.

Un apprentissage ?
Eva : Il faut croire en soi, en son projet et avec ça on peut déplacer des montagnes !

Que dirais tu à toutes celles qui veulent faire bouger les lignes ?
Lisa: Ne vous arrêtez pas aux critiques, vous en recevrez peu importe les choix que vous ferez, ne baissez jamais les bras et en cas de doute rappelez-vous toujours ce qui vous a poussé à vouloir changer les choses

Aliénor : Il faut se rappeler que la cause que vous défendez est une cause juste.

Si tu pouvais dire merci à quelqu’un:
Eva : Toutes les personnes qui ont cru en notre projet (nos mamans = nos fans number one), les nous du passé pour ne pas avoir baissé les bras lors de moments plus compliqués.

Ce qui t’anime en dehors de tes projets
Lisa: la musique (et l’art de manière générale), pratiquant la musique depuis mon plus jeune âge et ayant grandi dans une famille de musiciens, j’y suis très sensible et cet art révèle vraiment ma sensibilité et mes émotions

Aliénor : Les voyages, ça fait cliché, mais pour moi ça représente de belles parties de ma vie.

Eva : J’essaie toujours de prévoir un concert, un petit voyage ou un tatouage à attendre avec impatience, j’ai les trois en ce moment donc c’est chouette !

Romane: L’équitation et la compétition, je monte à cheval depuis que j’ai 6 ans et fait de la compétition depuis que j’en ai 8. C’est une activité qui est ancrée en moi depuis toujours.

Et sinon…

Vous écoutez quoi pour te donner la pêche le matin?
Lisa: HOMECOMING: THE LIVE ALBUM de Queen B(eyoncé).Une femme et artiste vraiment inspirante par son dévouement, sa persévérance, sa qualité de performeuse incroyable et le message qu’elle partage à travers sa musique.

Eva : The LaFontaines, Foals, The Amazons, Arctic Monkeys, et pleins d’autres dans le même genre. Mais si je devais retenir qu’une seule chanson ce serait Mr Brightside de The Killers, j’adore cette chanson depuis que je suis petite et même si je comprends désormais les paroles, elle me donne toujours autant la banane.

Dieu a créé la femme, tu aurais créé quoi ?
Lisa: une machine permettant de se mettre à la place de quelqu’un d’autre, de comprendre son quotidien et ses difficultés (pourrait éviter bon nombre de conflits et malentendus)

Aliénor : Une machine à contrôler le temps. Certains moments devraient durer plus longtemps et d’autres passer tellement plus rapidement. J’adorerais pouvoir revivre certains moments.

Romane: La machine pour se téléporter, tout serait beaucoup plus simple!

Un rêve à réaliser ?
Lisa: Enregistrer un album avec mes compositions, accompagnée de musiciens hors-pairs

Aliénor : Faire le tour du monde avec mes amies

Eva : Prendre du temps pour moi, passer un petit moment à voyager, découvrir de nouvelles cultures, améliorer mes langues étrangères (espagnol et russe), en apprendre d’autres, passer l’été à aller de festival en festival (de musique)

Romane: Partir en Australie, je rêve de voir ce pays depuis que je l’ai étudié en cours en 5ème, c’est un de mes souhaits les plus chers.

Ton livre de chevet ?
Lisa: Les tomes de la saga Amours Solitaires de Morgan Ortin car ces livres sont la preuve que l’amour et le romantisme n’est pas mort même à l’ère de Tinder et de l’individualisme

Aliénor : Zéro livre de chevet, Netflix n°1. Plus sérieusement, mon livre préféré a toujours été La Nuit des Temps de Barjavel.

Eva : The Great Gatsby de Francis Scott Fitzgerald, sans doute le livre que j’ai le plus lu (ex aequo avec Pride and Prejudice de Jane Austen)

Romane: Eleanor & Park de Rainbow Rowell, , il a fait le tour de la France avec moi mais je n’ai toujours pas réussi à le finir.

Merci !

Tu as aimé cet article ? Abonne-toi !

Articles et news en avant-première !
je m'abonne !
close-image


Nous avons fait de notre mieux mais il peut y avoir quelques 🐞, n'hésite pas à nous aider à les chasser  !
J'envoie !
Fermer
Un bug, une fôte? 😳