Rencontre spéciale L-birthday, avec Marina fondatrice de Margotte Tournicote

 In Entreprenariat, Non classé, Portrait

A l’occasion de l’anniversaire de L-start nous sommes allées rencontrer des entrepreneures attachantes, déterminées, inspirantes, on ouvre la semaine avec la touchante Marina, fondatrice de Margotte Tournicote, des doudous personnalisables made in France. Bonne découverte! 

Ton projet

Il y a 4 ans, mes amies ont eu leur premier bébé et je souhaitais leur offrir un cadeau unique et symbolique. Quoi de mieux qu’un doudou qui est l’objet le plus important dans la vie d’un enfant ! Mais ce que j’ai trouvé en magasin ne me convenait pas. Les mêmes produits partout, tous fabriqués en Asie… J’ai donc profiter de ma dernière année d’étude en entrepreneuriat pour travailler sur une marque de doudous entièrement personnalisables, fabriqués sur-mesure en France. C’est comme ca que Margotte tournicote est née un an plus tard !

Seule ou accompagnée ?

J’ai été suivie par le réseau Pionnières qui accompagnent les femmes dans la création d’entreprise et Synergia, une agence de développement locale qui accompagne les entrepreneurs normands dans la création d’entreprise innovante.

Fonds propres, love money ou Crowfunding ?

Je venais de terminer mes études quand je me suis lancée dans cette aventure, je n’avais donc aucun fonds propres. J’ai eu l’idée de lancer une campagne de crowdfunding et demander aux internautes de m’aider. J’étais la première de ma région à utiliser ce système pour créer une entreprise. Ma campagne s’est terminée avec succès et m’a permis d’accéder à d’autres sources de financement.

Quel a été le meilleur moment de la première année de votre entreprise ?

Il y a eu beaucoup de bons moments mais je pense que le meilleur a été la première commande sur le site, quelques minutes après son lancement !
Le pire ? Le pire moment était six mois après le lancement quand nous avons connu la phase « vallée de la mort » ou l’effet de lancement d’estompe et que la trésorerie baisse. Il faut garder le moral et trouver des solutions pour booster l’activité mais ce cap est difficile à passer.

Toi

Quel métier voulais-tu faire quand tu étais petite ?

Passionnée d’histoire et de patrimoine, je rêvais de devenir archéologue. J’ai d’ailleurs fait des études en archéologie avant d’entrer en école de commerce. Même si je ne fais pas ce métier aujourd’hui, ma passion ne m’a pas quittée !

Quelle est la décision la plus audacieuse que tu aies prise ?

Refuser un poste de chef produit dans une très grosse société française pour réaliser mon rêve et créer ma propre société !

Si tu devais passer un an sur une ile déserte de quoi ne pourrais-tu réellement pas te passer ??

Mes proches ! Passer un an loin d’eux serait pour moi un supplice !

Où voudrais-tu être dans un an ??

Au même endroit qu’aujourd’hui ! Je suis exactement là où je veux être !

Merci!

Pour découvrir l’univers de Margotte Tournicotte et suivre ses actualités:
https://www.margottetournicote.fr/
https://fr-fr.facebook.com/Margotte.tournicote/

Ne manque pas les prochains articles de Chloé, abonne-toi à la L-news !

Tu as aimé ? Clique sur Pin it pour enregistrer l’article dans Pinterest !

Un commentaire, une suggestion ? rendez-vous sur la page Facebook !

new-rencontre-L-start-Margotte tournicote
Recent Posts
Tu as aimé cet article ?
Sois sûre de ne pas manquer les prochains en t'abonnant à la L-news !
Oui je m'abonne !
Pas cette fois-ci !
close-link
rencontre-l-birthday-copelican