Paroles d’experte ! Pourquoi rejoindre un réseau féminin ?

 In Conseil d'expertes, Entreprenariat, Motivation

Aliénor Esclattier, jeune entrepreneuse, diplômée d’un Master RH de Sup des RH et d’un autre à l’ESCP-Europe, a récemment publié un livre sur les réseaux professionnels féminins.

L-start l’a rencontrée pour mieux comprendre les atouts des réseaux féminins et pourquoi chacune de nous devrait trouver le sien !

Pourquoi avoir choisi le sujet des réseaux professionnels féminins ?

Il y a plusieurs raisons ! Tout d’abord, je souhaitais trouver un sujet qui entrait dans le thème du « travail des femmes » et la loi Copé-Zimmerman demandant aux entreprises du CAC40 d’atteindre les 40% de femmes dans leurs conseils d’administration venait d’être promulguée. Deuxième raison : qu’ils soient nés au sein des entreprises, d’écoles ou bien de manière sectorielle, ces réseaux professionnels féminins se donnent tous la même mission : permettre aux femmes de s’épanouir encore plus, au cours de leur carrière professionnelle ou même leur vie. En tant que femme, j’ai trouvé cela intéressant de me renseigner sur ce dispositif particulièrement en vogue. Par exemple, entre 2007 et 2015, nous sommes passés du nombre de 200 réseaux à plus de 600 en France. Et pour finir, j’ai travaillé deux ans en alternance dans un cabinet de conseil en transformation digitale et ce que j’ai remarqué est que le recrutement et les évolutions de carrière s’y faisaient uniquement sur le profil et les compétences et jamais en fonction du sexe du candidat. J’ai trouvé cela équitable et particulièrement différent des autres entreprises où plus les responsabilités sont importantes et que les postes deviennent intéressants, plus les hommes sont souvent préférés à leurs homologues féminines !

Qu’allons-nous trouver dans ton livre ?

Mon ouvrage est divisé en trois parties : La différenciation entre les réseaux professionnels féminins et les réseaux mixtes. Ensuite j’explique comment les réseaux pros féminins peuvent favoriser la performance de l’entreprise et enfin sur les progrès qu’ils permettent en termes d’égalité homme/femme en France. Je donne aussi des conseils pour postuler et pour entretenir son réseau. Un conseil m’a marqué : celui de «ne jamais déjeuner seul ». Cela peut paraitre bizarre comme conseil, mais «ne jamais déjeuner seul » est très efficace pour accroitre sa visibilité, mieux comprendre les personnes et le monde qui nous entoure. Je suis toujours étonnée du résultat !

Quelles sont les actions de ces réseaux ?

Les réseaux rassemblent des femmes actives qui se démarquent souvent par leur engagement et leur volonté de promouvoir leur métier, leur entreprise : elles sont de réelles ambassadrices des entreprises et des métiers. De même les départements des ressources humaines pourront facilement aller piocher dans ce vivier de femmes impliquées ! Les réseaux féminins sont un moyen de désépaissir le plafond de verre et d’appliquer plus facilement les législations en matière de parité. En dehors de l’entreprise, ces réseaux sont aussi la possibilité de se faire connaitre, vendre parfois ou trouver un partenaire, prestataire au travers d’événements et réunions.

Pourquoi faire partie d’un réseau ? Comment y adhère-t-on ?

Les réseaux professionnels féminins regroupent majoritairement des femmes, salariées ou non, qui cherchent à développer leurs carnets d’adresses à travers des rencontres ou des forums. Elles échangent leurs bonnes pratiques pour améliorer leur visibilité en entreprise et l’adéquation de leurs vies professionnelles et personnelles. Le marrainage, les ateliers et les conférences des femmes role model ont leur importance.
Pour y adhérer, une adhésion qui varie de 10 à 100€ l’année est souvent nécessaire pour profiter pleinement des activités.

Comment trouver ‘son’ réseau ?

Il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes ou réseaux physiques : une explication à cet engouement est tout simplement que toutes les cibles n’ont pas encore été touchées ! En effet, les secteurs peu peuplés, les personnes les moins qualifiées, les professions indépendantes ou sédentaires n’ont pas encore de réseaux spécifiques. Sélectionnez votre réseau selon votre métier, votre secteur d’activité, votre localisation ou votre parcours académique. Le tout est d’identifier quel point commun vous souhaitez avoir avec les autres membres du réseau que vous allez choisir. 600 réseaux en 2015, nul doute que celui qui vous faut vous attend !

Envie d’aller plus loin ?
Le livre d’Aliénor Esclattier est disponible au prix de 20€ +frais de port (au lieu de 25) pour les lectrices L-start en lui adressant un email et en mentionnant le code ALLSTART.

Les atouts des reseaux professionnels feminins
Pour ne pas manquer les prochains articles de Chloé, abonne-toi à ses Trucs et Astuces !

Recent Posts
Tu as aimé cet article ?
Sois sûre de ne pas manquer les prochains en t'abonnant à la L-news !
Oui je m'abonne !
Pas cette fois-ci !
close-link
Bonnes pratiques 2017