Workspace Client

 In Entreprenariat

Nous y voilà ! Si tu lis ces lignes, c’est que tu viens d’ouvrir notre 100ème article du Blog L-start…
… et on doit l’avouer, ce n’est pas sans émotion que nous te retrouvons aujourd’hui !

Après maintenant 3 années, passées à tes côtés, à t’accompagner sur le chemin de ta réussite, nous sommes toujours très heureuses de vivre cette aventure L-start au sein d’un écosystème qui ne cesse de faire bouger les lignes.
On peut donc dire que l’entrepreneuriat féminin a de belles années devant lui, faisant naître chaque année de jolis projets, pleins d’énergie, d’audace et de créativité, dont nous sommes les témoins privilégiés.

C’est donc l’occasion pour nous de t’en dire un peu plus sur notre vision de L-start, nos projets futurs et pour les curieuses, de te livrer quelques uns de nos secrets pour rester #Focus, inspirées et motivées au quotidien !

À propos de L-start, la plateforme de réussite au féminin !

1. Aujourd’hui, avec du recul, si vous deviez qualifier L-start en 3 mots, que direz-vous ?

En 3 ans, L-start a beaucoup évolué dans sa forme ! Notre vision et notre engagement, eux, sont restés les mêmes. Lorsque nous avons décidé de lancer ce projet fou (sans se connaitre à 2000 km l’une de l’autre), nous avions à cœur de permettre à celles qui veulent se lancer, de trouver toutes les ressources nécessaires pour se structurer et réussir leur aventure entrepreneuriale quelle que soit leur localisation. Nous avons donc bâti une communauté bienveillante entourée d’un collectif de professionnelles pour fournir des outils pratiques et de la méthodologie. Donc pour résumer : bienveillance, collectif et méthodologie.

2. À qui s’adresse l’offre L-start aujourd’hui ? Pourquoi s’adresse-t-elle uniquement aux femmes ?

Nous sommes toutes deux entrepreneures depuis de nombreuses années et avons toujours évolué dans des milieux très masculins. Lorsque nous avons rejoint un groupe de Mastermind en 2014 (dans lequel nous nous sommes rencontrées), nous avons mieux compris notre singularité en tant que Femmes : nos forces mais aussi nos blocages et croyances trop souvent limitantes. Nous avons donc voulu créer une offre exclusive pour les femmes afin de les aider à dépasser leurs freins, mais surtout à potentialiser leurs formidables atouts.
Nous en parlons notamment dans notre livre Femmes Entrepreneures : Se lancer et Réussir. Ensemble, on va plus loin sans aucun doute !

L-start s’adresse donc à toutes les femmes qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat. Qu’elles soient indépendantes, freelances, micro entrepreneures ou avec le projet de lancer une TPE. Nous pouvons les aider à structurer leurs activité grâce à des outils pratiques validés. Nous les aidons aussi à monter en compétence grâce à des formations mensuelles, ciblées, en petits groupes, et animées par les meilleures expertes. L’outil digital permet ainsi de répondre à toutes en s’adaptant au timing et aux contraintes de chacune.

3. Quelle est votre vision de L-start aujourd’hui ? A-t-elle changé depuis sa création ?

Nous souhaitons devenir la première plateforme en ligne d’accompagnement féminin en France. Comme nous le disions, notre vision n’a pas changé mais notre offre a évolué.

Quand on lance un projet, on a une idée de sa cliente idéale. Après quelques mois, quelques années, on constate souvent que sa cible a un peu évolué mais surtout on a une idée beaucoup plus précise de ses besoins.
Au départ, nous ne proposions qu’un abonnement à la carte sans engagement (Membership), puis nous avons ajouté les Ateliers, les Schools (formations thématiques) et enfin d’autres programmes plus individualisés (Executive et Platinium) pour permettre à celles qui le souhaitent d’aller encore plus vite.
Nous avons aussi constaté que notre offre était particulièrement pertinente pour celles qui se reconvertissent et qui ne savent pas toujours comment enclencher ce virage entrepreneurial. Nos clientes ont donc finalement des parcours un peu similaires au nôtre !

4. Quels sont les enseignements tirés après ces années d’entrepreneuriat ?

Difficile à dire, il y en a tellement ! Chaque jour est souvent synonyme d’apprentissage !

> Le premier est que l’aventure est plus belle à deux. Nous avions, l’une et l’autre, eu d’autres expériences entrepreneuriales seules ou à plusieurs et nous pouvons mesurer combien notre association nous a portées mais aussi permis de voir plus grand. Nous avons plus que doublé notre réseau, nos compétences, notre capacité de travail en étant deux ! 4 ans après, c’est un mariage réussi, c’est une chance !

> Le deuxième est qu’il ne faut pas rechercher le produit parfait tant qu’on ne sait pas vraiment ce que le marché attend ! Au départ, nous voulions un produit parfait pour en être fières. Nous avons donc mis un certain temps à le sortir et investi beaucoup d’argent. Aujourd’hui nous avons compris qu’il faut se lancer vite et réajuster ensuite.

5. Quelles sont les tendances/profils de créatrice/problématiques constatées au contact de votre communauté ?

L-start regroupe des femmes et des projets très différents. Nous avons à ce jour accompagné plus de 450 femmes. Certaines sont expatriées et ont créé des services ; d’autres ont créé des lieux en province ou à Paris ; d’autres encore ont créé des sites e-commerces, des apps, des produits etc.

Elles ont cependant des dénominateurs communs : sortir de l’isolement, acquérir de la méthode et établir une feuille de route. Elles ont majoritairement entre 35 et 50 ans et ont eu une première vie professionnelle. En se lançant, elles veulent reprendre le contrôle de leur vie et travailler avec du sens.

6. Comment voulez-vous faire évoluer L-start dans les mois, années à venir ?

Après 3 ans, nous comprenons mieux le besoin de nos clientes. Nous avons donc décidé de créer L-start 2.0 en réinventant notre plateforme. Depuis le mois de juillet, nous travaillons avec une agence pour repenser le site et l’espace membres. Ce nouvel outil va permettre aux entrepreneures de mieux identifier leurs besoins mais aussi de mieux utiliser les ressources pour réussir.

Nous allons également davantage mettre en avant notre formidable réseau de 30 expertes. Elles ont de nombreuses compétences (juridique, compta, SEO, communication etc.) et peuvent permettre de débloquer des situations ou passer à l’action, par le biais de consultations personnalisées. Elles existent déjà mais sont trop méconnues.

On espère vous présenter le nouveau site début 2020 !

À propos de la #Team L-start, Sophie et Dominique

7. Où vous voyez-vous dans 10 ans et pourquoi ?

Dominique : Dans 10 ans on espère que L-start sera devenue une référence en matière d’entrepreuneuriat au féminin, en France mais également à l’international ! Nous avons déjà été approchées pour développer L-start en Afrique par exemple, où les projets portés par des femmes sont très nombreux.
Quant à nous, je nous vois bien en #BusinessAngels sisters, investissant dans de nouvelles pépites… et en mentors bénévoles de projets qui contribuent à changer le monde. Rien que ça !

8. Quelle est votre mantra du moment ?

Sophie : Think big ! La refonte du site et mon retour sur Paris depuis quelques mois nous obligent à repenser L-start mais aussi à davantage nous projeter. L-start a beaucoup grandi et nous constatons que notre place dans l’écosystème grandit également. On doit penser plus grand, L-start est unique en son genre et répond à un vrai besoin !

9. Quelles sont les personnes, ouvrages, tendances, pays qui vous inspirent ?

Sophie : Je suis partie 10 ans en expatriation aux Emirats-Arabes-Unis et aux Etats-Unis. Ces deux pays sont un exemple du genre en termes d’entrepreneuriat. Tout est possible si on y croit :  » If there is a will, there is a drive. »
Cela a beaucoup influencé ma manière de travailler et de penser.

Dominique : Ma génération avait une vision très traditionnelle de l’entrepreneuriat, (on reprenait la boite familiale) et personne ne parlait de monter sa boite dans ma promo. L’enthousiasme des jeunes, leur créativité, leur volonté d’entreprendre pour changer les choses est une vraie source d’inspiration et d’espoir ! Tous ne réussiront pas mais cela leur donnera quoiqu’il en soit un autre regard sur la vie professionnelle.

10. Quels sont les lieux où vous aimer faire germer votre créativité ?

Dominique : nous sommes toutes les deux des digital nomades habituées à travailler dans des environnements très différents. Mais la créativité surgit souvent hors d’un contexte classique, personnellement j’ai besoin de me reconnecter à la Nature : regarder les nuages, toucher l’écorce d’un arbre ou encore de marcher pieds nus dans l’herbe !

Il est extrêmement important en tant qu’entrepreneure de prendre du recul, pas forcément en partant à l’autre bout du monde mais en sortant de sa bulle, en discutant avec des personnes d’horizons variés.

11. Pensez-vous avoir trouver l’équilibre vie pro/vie perso aujourd’hui ?

Sophie : L’entrepreneuriat a permis de faire rimer carrière et famille. J’étais un bourreau de travail quand j’étais seule. En devenant épouse d’abord  puis maman, j’ai dû me réinventer sans cesse à l’étranger. Cela se traduit souvent par beaucoup de travail pour « rattraper » ou « compenser » et faire sa place dans le corporate. L’entrepreneuriat m’a permis de décider de mon rythme de travail et de devenir nomade. Je travaille autrement. Je n’aurais pas pu être la maman que je suis en entreprise. Le pari est donc gagné !

Dominique : je suis entrepreneure depuis plus de 20 ans, j’ai connu le « mompreneuriat », « l’expatpreneuriat », le « solopreneuriat », l’équilibre est à réinventer en permanence ! Mais être entrepreneure c’est être responsable de ses choix, et l’équilibre est une vraie discipline qu’il faut savoir préserver dès le départ.

12. Que voudriez-vous dire à l’entrepreneure de demain ? Celle qui a envie de se lancer mais qui n’ose pas ?

Dominique : Ne reste pas seule, c’est le meilleur moyen d’échouer ! Confronte tes idées, rencontre d’autres personnes pour t’inspirer, trouve-toi un groupe d’entrepreneures pour partager petites angoisses et grandes réussites !

Sophie : Go ! Il n’y a pas d’autres moyens de valider des hypothèses qu’en essayant. Il est toujours possible de faire marche arrière. La technologie, les nombreuses aides en France permettent de faire des tests en prenant des risques mesurés. Il n’y a aucune bonne raison de ne pas oser !

Ne manque pas les prochains articles de Chloé, abonne-toi à la L-news !

Tu as aimé ? Clique sur Pin it pour enregistrer l’article dans Pinterest !

Un commentaire, une suggestion ? rendez-vous sur la page Facebook !

#Focus - Interview Sophie et Dominique - L-Start
Recommended Posts
Tu as aimé cet article ?
Sois sûre de ne pas manquer les prochains en t'abonnant à la L-news !
Oui je m'abonne !
Pas cette fois-ci !
close-link
#Focus 99 - La méthodologie idéale pour prendre la bonne décision - Everlaab - LStart