J’ai perdu une bataille mais pas la guerre !

 In Entreprenariat, Motivation

Vous venez d’encaisser un gros échec, comment rebondir ?

La semaine qui vient de s’écouler n’est résolument pas votre meilleure semaine et ce matin, malgré votre motivation, vous avez du mal à relever la tête.Vous avez beaucoup travaillé pour préparer votre feuille de route 2017, mis en place beaucoup d’actions, pris de bonnes résolutions et pourtant vous sentez bien que quelque chose ne va pas, vous venez encore de louper cette négociation avec ce potentiel partenaire…

Cet échec remet en cause beaucoup de vos plans et aura des répercussions sur votre chiffre d’affaires 2017. Vous êtes découragée. Vous hésitez entre jeter l’éponge de l’entreprenariat ou  vous mettre dans un trou et pleurer… Que s’est-il passé? Que faites-vous de travers? Le monde vous en veut-il ?
On connait toutes ces moments! C’est naturel mais avouez que c’est épuisant ! Et malheureusement, il est bien possible que cela vous arrive encore !
Alors voilà, on ne vous promet pas de tout réussir à l’ avenir mais voici une méthode qui vous permettra de mieux rebondir quand l’horizon s’assombrira à nouveau.

  1. Counterfactual Thinking

Cette méthode c’est «le counterfactual thinking”. Kesako? C’est imaginer ce qu’il aurait pu arriver si … Réécrire l’histoire est quelque chose que l’on fait souvent spontanément lors d’une dispute, d’un chagrin… Mais cette méthode appliquée au monde du travail recèlerait un trésor !

Et si je n’avais pas fait cette proposition dès le début, aurait-il réagit différemment ?

Les scientifiques attestent que se poser une série de questions précises sur ce qu’auraient pu être les différentes issues de cet événement serait bénéfique. Cela nous permettrait de mieux accepter l’échec mais aussi de mieux rebondir pour ensuite être plus performantes.

  1. Les 5 étapes de la méthode

Revenons sur votre négociation ratée. Vous souhaitiez convaincre ce prestataire de baisser ses tarifs, malheureusement il n’a pas accepté et vous a en plus annoncé la hausse des prix à l’occasion de 2017. Appliquons maintenant à la méthode « Counterfactual Thinking »

a. Imaginez un meilleur résultat

Qu’auriez-vous pu donner comme argument qui aurait pu conduire à une meilleure négociation ? Ne réfléchissez qu’à vos actions, le comportement du prestataire ne doit pas intervenir dans votre réflexion ! Par exemple, peut-être qu’en fixant un ordre de jour avant le rendez-vous, vous auriez eu conscience de l’augmentation 2017 et vous auriez pu l’éviter en concentrant votre rendez-vous sur un point au lieu de vous perdre dans un combat plus difficile (baisser 2016).

b. Imaginez un 2e meilleur résultat

Réfléchissez encore et tentez de trouver une autre alternative positive à cette négociation. Cette deuxième réflexion est faite pour éviter de « ruminer » l’évidence de la première solution que vous venez de trouver ou même de foncer tête baissée la prochaine fois. Poursuivre la réflexion évitera également l’auto-flagellation facile du type « si j’avais un peu plus réfléchi, j’aurais économisé xx ». Ainsi, autre exemple, lancer un appel d’offre avant le rendez-vous, vous aurait-il permis d’avoir plus de poids dans la négociation ?

c. Le même résultat mais autrement

Imaginez comme la négociation aurait pu se dérouler différemment et pourtant conduire au même résultat. A quoi peut-il servir ? Peut-être que la négociation n’aurait pas pu se terminer autrement car la réalité de votre prestataire est autre que ce que vous l’imaginez. Peut-être a-t-il des problèmes financiers ? Peut-être change-t-il de positionnement ? Peut-être de service ? Cette réflexion peut alors vous amener à réfléchir à ce que vous auriez pu tirer de comprendre son contexte.

d. Le même scenario et pourtant une issue différente

Imaginez que vous ayez tenu exactement le même discours mais que l’attitude de votre prestataire était différente : plus souriant et plus enclin au dialogue. Auriez-vous été différente ? En confiance ? Plus créative ? Tout simplement meilleure car le contexte était favorable ? L’idée ici est de voir dans quelle mesure, l’attitude de l’autre a eu un impact sur votre manière de faire. Cette réflexion doit vous amener à voir ou sont vos forces mais surtout ce qui influence votre comportement et votre réussite.

e. Imaginez un résultat pire !

C’est le dernier exercice à faire, celui qui fait du bien et remonte le moral ! Vous auriez pu choisir un autre scénario et le résultat aurait pu être pire ! Le prestataire aurait pu vouloir stopper la collaboration devant votre envie insistante de négocier les prix.

Alors oui, vous n’avez réussi à atteindre votre objectif et il est inutile de vous repentir éternellement ! Prenez cependant cet incident comme l’opportunité de repenser votre manière de faire, le profil de votre interlocuteur, vos forces, vos faiblesses et le contexte de l’incident. Cette réflexion globale vous permettra de mettre les choses en perspective et de tirer de bonnes conclusions. Forte de ce travail d’analyse, nul doute que vous saurez rebondir avec brio !

Ne manquez pas les prochains articles de Chloé, abonnez-vous à ses Trucs et Astuces !

Vous avez aimé ? Cliquez sur l’image ci-contre pour enregistrer l’article dans Pinterest !

Un commentaire, une suggestion ? rendez-vous sur la page Facebook !

j’ai perdu une bataille mais pas la guerre !
Recent Posts
Tu as aimé cet article ?
Sois sûre de ne pas manquer les prochains en t'abonnant à la L-news !
Oui je m'abonne !
Pas cette fois-ci !
close-link
LES SOLDES POUR VENDRE PLUSSophie, co-fondatrice de L-start